Préservons la nidification des oiseaux !

⚠️ Du 15 mars au 31 juillet, je ne taille pas mes haies ⚠️


Office français de la biodiversité
Texte repris sur la page facebook de Dragey-Ronthon

🥚 La période de nidification essentielle au bon accomplissement du cycle biologique d'une majorité des oiseaux se situe entre le 15 mars et le 31 juillet. Les haies rendent aussi de nombreux services aux éleveurs et agriculteurs : protection des cultures contre le vent, bien-être des troupeaux, lutte contre l’érosion des sols, fourniture de bois ou de litière, refuge d’auxiliaires de cultures et de pollinisateurs, etc.
🏙️ Au titre du code de l’urbanisme, toutes les communes, qu’elles soient couvertes ou non par un document d’urbanisme, peuvent engager une démarche de préservation des haies présentant un intérêt patrimonial, paysager ou écologique et définir les prescriptions de nature à assurer leur protection.
🚜 Pour les agriculteurs, la taille des haies est interdite du 1er avril au 31 juillet (Arrêté du 24 avril 2015 relatif aux règles de bonnes conditions agricoles et environnementales). Cette réglementation a été prise pour répondre aux règles européennes (règlement du Parlement européen et du Conseil n° 1306/2013 du 17 décembre 2013) devant permettre la préservation des oiseaux pendant leur période de nidification de reproduction.
🐣 A partir de la mi-mars, la saison de nidification commence. Ainsi, pour ne pas déranger ou déloger les oiseaux pendant cette période cruciale pour leur cycle de vie, et tout en restant cohérent avec les règles de la PAC, l'Office français de la biodiversité recommande de ne pas tailler les haies ni d’élaguer les arbres du 15 mars au 31 juillet. L’enjeu est de taille car actuellement, 32 % des espèces d'oiseaux nicheurs sont menacés d'extinction selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).
🦇 De plus, outre les oiseaux, les vieux arbres peuvent aussi héberger des chiroptères ou des insectes protégés (le Grand Capricorne, la Rosalie des Alpes, le Pique-prune). Pour ceux-ci, la réglementation impose d’obtenir une dérogation comportant des mesures de protection stricte des espèces (article L. 411-2 du code de l’environnement), pour garantir la sauvegarde des individus et le maintien des habitats sur le long terme. Ces nombreuses espèces que l'on trouve dans la haie sont protégées, or la destruction, l’altération ou la dégradation d’habitats d’espèces protégées constituent un délit et les peines encourues peuvent être sévères.
📷 Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) mâle embrochant un hanneton sur une épine
↗️ N'hésitez pas à partager l'information autour de vous !

Voir la page facebook de Dragey-Ronthon, cliquer
 




17/07/2019 11:26

A Saint Jean le Thomas, larges horaires d'ouverture chez nos commerçants

Ô Four du Mont : 0233590387
L'épicerie du Bout de la Mer : 0233488434
Le salon Nuance Création : 0233486218
En savoir plus, cliquer
 

Recherche