Les cafés littéraires font un tabac !

Organisés par " les Amis de la Bibliothèque " les "Cafés Littéraires " de Saint Jean le Thomas connaissent un franc succès.


"L'île aux Arts"
"L'île aux Arts"
  • Déjà en s'approchant du centre du village, on remarque un afflux exceptionnel d'automobiles garées le long des rues.
    Que se passe-t-il donc ? Et bien c'est un soir de "Café Littéraire " !
 
Il faut dire qu'après "Les soirées Gâchées", (que les non initiés comprennent bien qu'il ne s'agit pas de gâcher sa soirée mais d'une soirée littéraire avec dégustation de
  • gâche briochée !!) qui ont eu lieu de l'automne au printemps réunissant à chaque fois de 30 à 40 personnes à "l'Ile aux Arts ", la présidente Michèle Kosorotoff et son équipe nous ont concocté des"Cafés Littéraires" .
  • Le principe reste le même, un sujet traité par un intervenant de qualité, suivi de la dégustation d'une boisson et d'une douceur : gâche briochée pour les "Soirées Gâchées" , petite madeleine, comme il se doit, pour Proust et sablé en forme de chat pour " Colette et son Village ".
Boissons et douceurs fournis bien entendu par les commerçants du village.

Espace Jacques Auriac
Espace Jacques Auriac
  • Pour le premier " PROUST et son village " il aurait fallu pouvoir pousser les murs du café "L'Ile aux Arts " pour accueillir le public.
  • Brigitte Mahuzier, d' origine normande et qui enseigne la littérature française aux Etats- Unis depuis 30 ans est Docteur és Lettres de Cornell University avec une thèse sur Proust et Stendhal; elle a enseigné à Princeton University (New Jersey ) et poursuit sa carrière à Bryn Mawr College ( Pennsylvanie ) où elle est aussi chargée de la direction d' un programme d' été en Avignon . Spécialiste de l' oeuvre de Marcel Proust, elle achève en ce moment un livre intitulé " Proust et la guerre ", à paraître début 2013 aux éditions Honoré Champion.
  • Au cours de la soirée "Proust et son village " Mme Mahuzier a passionné son auditoire en évoquant les racines provinciales de Proust, son village où, petit garçon, il passait ses vacances : Combray dans son roman "A la recherche du temps perdu " et Illiers dans la réalité .
    A travers la lecture de passages choisis dans " Combray " Mme Mahuzier nous a montré ce que fait Proust lorsqu'il transpose la réalité dans la fiction, comment il nous décrit " " " son village " ,avec un mélange de tendresse et de mélancolie, quelquefois de méchanceté et de cruauté, et avec presque toujours de malice et d' humour .
Elle nous a donné grande envie de lire ou de relire Proust.

Un auditoire attentif
Un auditoire attentif
  • Pour le deuxième "Café Littéraire " Les amis de la bibliothèque nous ont accueillis dans une ambiance " Café " au coeur de l'exposition sur " le Nu sans tabous "organisé par St Jean des Arts .
  • Soixante dix personnes environ ont répondu à l'appel et ont suivi le très riche exposé d'Elisabeth Ladenson, entrecoupé par un enregistrement d'une interview de Colette et de lecture de passage de ses oeuvres.
New-yorkaise d'origine , Elisabeth Ladenson a fait ses études à Paris avant de faire son doctorat à l'Université Columbia à New York où elle est professeur de Littérature française et comparée . Depuis un certain nombre d'années, ses recherches se portent sur Colette . Elle a publié des essais dans les Cahiers Colette .
Hormis ses activités universitaires aux Etars-Unis et de multiples conférences , Angleterre et France , essayant de terminer un livre sur Colette et Proust , elle partage son temps entre New York , Paris et St Jean Le Thomas

Elisabeth Ladenson lors de son exposé
Elisabeth Ladenson lors de son exposé

Les cafés littéraires font un tabac !
Notre petit village recèle bien des talents. Merci à tous ces talents et à Michèle Kossorotoff qui a su les découvrir et nous les révéler !

Les cafés littéraires font un tabac !
Photos : Michèle Kossorotoff et Roberte Nourrigat
Textes : Gilbert Pien et Roberte Nourrigat
Mise en ligne:Roberte Nourrigat
Lu 709 fois


Recherche