Le 27/1/2018, rencontre littéraire avec Marc Villemain

pour son recueil de nouvelles "Il y avait des rivières infranchissables" publié chez Joëlle Losfeld.


Un premier regard échangé derrière une haie, un premier baiser volé parmi les fleurs d’une clairière, une première étreinte maladroite dans un lit trop petit. Dans un recueil de nouvelles porté par une langue précise et évocatrice, Marc Villemain met en scène la naissance du sentiment amoureux, l’hésitation initiale de jeunes gens qui, en découvrant l’autre, se révèlent à eux-mêmes. Les détails – un morceau de chocolat pour le goûter, une chanson lors d’une fête communale, une balade à vélo sous le soleil d’été, la sensualité d’un sein aperçu – nous emportent dans un voyage tendre et bienveillant, brutal parfois, celui d’un homme qui explore les vertiges et vestiges de ses amours passées.

Dans la presse :
« Ce chapelet de nouvelles s’achève par un éloge des vieux couples qui s’aiment dans la routine comme aux premiers temps.
En les lisant, on se dit que la littérature agit sur le monde en donnant aux lecteurs le goût de la délicatesse de coeur. »
Le Figaro Littéraire
« Dans son dernier recueil de nouvelles, l’auteur explore le vert paradis des amours enfantines et celui, déjà pourrissant, de
l’adolescence, quand le corps souffre et que se cherchent, sans se trouver, deux désirs. » Libération
« Le paradoxe Villemin est que la violence des mots cache une palpitante tendresse. »
Le Monde

La rencontre sera animée par Xavier Houssin, journaliste au Monde des Livres

rencontreslitterairesdecarolles@orange.fr ou 06 62 79 49 91

Puis en février nous accueillerons le Granvillais David    Fauquemberg pour son roman Bluff qui parait chez Stock.

"Silence quand il entra, pas un regard sur lui - il aurait pu être un fantôme. Dehors il pleuvait froid, c'était la tempête. Dockers et pêcheurs désoeuvrés : si cette assemblée d'hommes ne vous dissuadait pas, c'est que vous cherchiez les histoires. On ne poussait jamais par hasard la porte de l'Anchorage Café, surtout en plein hiver austral, quand les rafales soufflées de l'Antarctique tourmentaient sans répit le sud de la Nouvelle-Zélande.
On apercevait d'ici la fumée blanche des déferlantes qui saccageaient depuis deux jours les eaux pourtant abritées de Bluff Harbour. Au large, c'était l'enfer".



17/07/2019 11:26

A Saint Jean le Thomas, journée continue chez nos commerçants

Le Fournil de St Jean : 0233590387
Le Petit Marché : 0233488434
Le salon Nuance Création : 0233486218
En savoir plus, cliquer
 

Recherche