Causes, conséquences des inondations actuelles et remèdes proposés

Courrier de Michel et Roberte Nourrigat à destination de M. le Maire; Mmes et M. les Conseillers municipaux, M. le président de la communauté de communes Avranches-Mont-Saint-Michel et échanges avec Frédéric Renault, premier adjoint au Maire de Saint Jean le Thomas.


Mesdames, Messieurs,

 

Autrefois la rivière de Saint Jean le Thomas (le Ru du Moulin) se jetait dans la mer à Genêts par l’intermédiaire de la Claire Douve.


Sur cette carte postale ancienne, la rivière n'est pas présente à la cale.
 

 


 


Elle a été canalisée vers 1900 par une digue en terre l’amenant à la cale de Saint Jean le Thomas.

Le fond de cette rivière canalisée se trouve à environ 1m50 au dessus du sol de la Bunelle ( source : document « Ouest aménagement » 2000).


De gauche à droite, le sol de la Bunelle, le talus, la rivière


Récemment une importante brèche dans la digue a provoqué l’inondation actuelleCette brèche est actuellement grossièrement rebouchée mais toujours visible.

Lors de l’installation du réseau d’assainissement des regards non étanches ont été mis en place dans la Bunelle.

L’inondation récente, a soulevé les couvercles de ceregards ce qui a permis le passage des eaux usées qui sont arrivées directement dans la Bunelle, dans certains jardins et maisons avec tous les risques sanitaires imaginables. La presse locale s’en est fait largement l’écho.


Par ailleurs, pour éliminer les eaux de pluie abondantes sur ce grand terrain d’une dizaine d’hectares, difficilement emportées par la Claire Douve vers Genêts, nos ancêtres avaient installé un astucieux système de douves (fossés).Un puits équipé d’une pompe électrique renvoyait l’eau dans la rivière. Ce dispositif ne fonctionne plus depuis de nombreuses années.

Ci-dessous le puits et la pompe.

Le Puits
Le Puits

La pompe
La pompe

Vers 2000, pour faciliter l’écoulement des eaux de pluie, la C.D.C. a financé le curage de la Claire Douve, par de engins mécaniques, de Saint Jean le Thomas à Genêts. Le résultat a été très décevant...

 

 


En conclusion, nous vous demandons dans l’intérêt de tous et en fonction des compétences qui vous ont été attribuées que :

 

** la digue en terre soit rétablie dans sa continuité et que l’on ne se contente pas du rafistolage actuel.

** les regards des canalisations d’assainissement situés en zone inondable soient étanchéifiés.

** le dispositif douves, puits epompe soit évalué par des professionnels ainsi que la possibilité et le coût de sa remise en service.

 

Cordialement

 

Saint Jean le Thomas, le 2.2.2021

 

Michel Nourrigat, Roberte Nourrigat; 2 allée des Mimosas 50530 Saint Jean le Thomas, mail: roberte.nourrigat@orange.fr;
06 71 83 58 23;

 


Les commentaires qui figurent en petites lettres sous l'article ont été repris ici en caractères plus lisibles.

Réponse au courrier ci-dessus :  


Chère Roberte, Cher Michel,

Merci pour votre contribution au règlement du problème des inondations qui affectent notre commune. Heureusement, les solutions que vous proposez ont déjà été appliquées. Nous en attendons le résultat : Un groupe de spécialistes de l''agglomération, de la conservation du littoral, et de l''état que nous avons convoqués ont d''ores et déjà pris connaissance sur site du problème des installations d''évacuation de la Claire Douve dés la fin du mois de décembre. Nous attendons les conclusions de cet examen et la mise en oeuvre de solutions concrètes. Hier et quelques heures avant que votre courrier ne nous parvienne (coïncidence heureuse), les berges du Rû du Moulin ont été restaurées après accord de l''Agglomération qui possède seule, comme vous le savez, la compétence GEMAPI permettant de traiter
les cours d''eau, nous interdisant d''intervenir comme nous aurions souhaité le faire depuis longtemps. Il nous reste effectivement à traiter l''étanchéification du réseau d''assainissement. Une pétition( que nous
soutenons) a été mise en place depuis 2 semaines et adressée aux autorités
en charge du sujet. Vous en avez certainement eu connaissance et nous espérons que vous en partagez les propos. Pour avoir participé aux destinées de la commune il y a quelques années, vous savez certainement que tout ceci n''est pas simple, ne dépend malheureusement pas que de la municipalité et ne peut se régler d''un coup de baguette magique. Croyez donc que nous nous employons autant que nous le pouvons à assurer la sécurité des biens et des personnes dans notre commune.

Bien amicalement.

Frédéric Renault Adjoint au Maire


Notre 2e courrier

Cher Frédéric

Merci pour ta réponse.
Tu nous écris que « les solutions que nous proposons ont déjà été appliquées et que vous en attendez le résultat ».
Il est vrai que la berge du Ru du Moulin a été restaurée. Bravo pour cette réalisation probablement provisoire.
Pour l’étanchéification des regards en zone inondable, il s’agit d’un projet qui ne peut, bien sur, pas être réalisé en période d’inondation. Mais les demandes d’autorisation et de financement etc ont elles été déjà faites ?

L’étude sur la faisabilité de la remise en fonctionnement du puits et de la pompe mis en place par nos ancêtres qui ne manquaient pas de bonnes idées (la rivière surélevée, le puits, la pompe, les douves etc), n’a pas été commencée à notre connaissance.

C’est un système qui pourrait agir immédiatement.

Ce dispositif, utilisé intelligemment, quand le niveau de la rivière le permet, éviterait l’accumulation des eaux de pluie sur un sol sursaturé.

A propos de la pétition, nous pensons que le curage d’une zone humide par des engins mécaniques est sévèrement réglementé par un dispositif législatif national et n’a donc que peu de chances d’aboutir. (doct_190724_guide_travaux_ce_zh_v4.pdf (allier.gouv.fr)

D’autre part, nous avons pu constater qu’au niveau du portier de Genêts l’arrivée du courant de la Claire Douve était plus important que celui du Rau de Maye venant de Genêts et que par conséquent la Claire Douve gênait l’écoulement du Rau. Or ce sont les débordements du Rau qui provoquent les inondations à Genêts. Le curage complet de la Claire Douve, s’il était efficace, ne pourrait qu’aggraver la situation à Genêts. Le remède serait pire que le mal !


Nous te remercions sincèrement de permettre ce débat démocratique. Nous te souhaitons bon courage.
Bien amicalement

Michel et Roberte Nourrigat


Voici d'ailleurs ci-dessous le puits, toujours encombré par de nombreux végétaux






17/07/2019 11:26

A Saint Jean le Thomas, larges horaires d'ouverture chez nos commerçants

Ô Four du Mont : 0233590387
L'épicerie du Bout de la Mer : 0233488434
Le salon Nuance Création : 0233486218
En savoir plus, cliquer
 

Recherche