Au secours de l'Iris Jaune des Marais de la Bunelle

Vous avez peut être lu mon article dans le Bulletin Municipal de l'automne, ainsi que le réponse de la Municipalité.
J'avais ajouté des photos qui ne figurent pas dans le BULLETIN. Je vais les ajouter ci dessous pour illustrer mon propos.


Le Bulletin peut être récupéré à la Mairie ou téléchargé en cliquant sur le lien ci-dessous :

Pour télécharger le Bulletin municipal, cliquer ici

L'iris jaune figure sur la liste des plantes vasculaires de Basse Normandie en tant que plante qui présente une préoccupation mineure, mais une préoccupation tout de même. M. le Maire avait donc raison de faire état de cette liste dans le courrier officiel qu'il a envoyé au propriétaire des chevaux lui demandant de ne. pas introduire ses chevaux dans les prés où se trouvaient des iris. Ce qu'il a fait immédiatement.
D'où ce début de floraison à la mi-mai.
Début de floraison, la 14 mai
Début de floraison, la 14 mai

Début septembre les iris ont été coupés sans ménagement. Voici le résultat catastrophique de cette intervention.
Iris du bord du chemin coupés et à moitié pourris, le 3 septembres
Iris du bord du chemin coupés et à moitié pourris, le 3 septembres

Des chevaux ont été introduits dans le terrain, piétinant et mangeant ce qui reste des iris. Quel désastre !
Un entretien correct
aurait consisté à tondre le pourtour du terrain sur une largeur de quelques mètres pour ne pas gêner les riverains, laissant les iris se développer normalement et finir leur floraison.

Refleuriront ils ? Peut-être, mais coupés comme il le sont sans aucun tire-sève,
la repousse ne sera pas facile !

 
Les chevaux qui piétinent et mangent les iris non coupés, le 3 septembre
Les chevaux qui piétinent et mangent les iris non coupés, le 3 septembre

Personne ne souhaite interdire l'accès de la Bunelle aux chevaux. Leur présence est agréable pour tous. De plus ce sont de merveilleuses tondeuses écologiques !
Les iris sont présents dans presque toutes les parcelles de la Bunelle et le courrier de M. le Maire parlait d'éviter la présence des chevaux dans toutes les parcelles avec iris. En en discutant, nous avons convenu, le propriétaire des chevaux et moi, que seul un petit champ serait concerné. Ce petit champ de 1 hectare est proche de l'ancien haras d'Idéal du Gazeau. Toutes les autres parcelles restant à la disposition des chevaux.
 ( N'oublions pas que la Bunelle mesure près de 10 hectares ).


Je suis consternée que M. le Maire qui avait envoyé un courrier clair et argumenté, courrier qui a été très bien accepté par le propriétaire des chevaux, soit revenu sur sa décision.
J'espère que M. le Maire,
qui me dit être responsable de ce saccage, saura faire respecter les termes de son premier courrier tout en précisant que seul le petit terrain situé à gauche du sentier qui part de l'entrée proche de l'école est concerné.
Le problème sera alors résolu à la satisfaction de tous.

Pour ceux qui veulent en savoir plus :

Renseignements sur la liste des fleurs vasculaires de Basse Normandie comportant la liste rouge :

 Voici le lien qui permet d'accéder à cette liste.


http://www.cbnbrest.fr/site/pdf_erica/uploads/CBNB_Bousquet_2015_62076.pdf   Voici la copie des 2 points importants

Page 30 :
Inula helenium L., 1753 LC
Iris foetidissima L., 1753 LC
Iris pseudacorus L., 1753 LC préoccupation mineure, non menacé
Isolepis fluitans (L.) R.Br., 1810 LC


En page 30, de cette liste, on trouve l’iris jaune des marais, ( Iris pseudoacorus ) certes non menacé de disparition, objet de préoccupation mineure mais de préoccupation tout de même. Faut-il attendre qu’il soit en voie de disparition pour s’en préoccuper ?

 


L'iris jaune est connu pour assainir le sol en éliminant les métaux lourds

Renseignements sur les métaux lourds

Quels sont les métaux lourds ?
 
arsenic (As), cadmium (Cd), chrome (Cr), cuivre (Cu), manganèse (Mg), mercure (Hg), nickel (Ni), plomb (Pb),

Les métaux lourds ont été massivement utilisés dans l'industrie et en agriculture. Ils sont toujours présents dans notre environnement et représentent un danger sur le long terme en s'accumulant dans les os et dans les organes au fil du temps.

Santé publique France a publié début juillet de nouvelles données sur l’exposition des adultes et des enfants à 27 métaux (cadmium, arsenic, chrome, cuivre, mercure…). Toute la population est imprégnée, à des niveaux parfois supérieurs aux limites recommandées par les autorités de santé. Or, ces molécules peuvent avoir des « effets néfastes sur la santé », rappelle Santé publique France. L’une des sources principales de contamination est l’alimentation.

L’intoxication par le plomb (qu'on appelle aussi saturnisme) peut être provoquée par des peintures anciennes et dégradées qui libèrent du plomb dans l'air, ou par de vieilles canalisations qui laissent passer du plomb dans l'eau potable. Cette intoxication au plomb se manifeste par des troubles nerveux et rénaux qui peuvent être très graves, et même provoquer la mort.

Rappelons nous l’incendie de Notre Dame de Paris.

 
Les Français sont riches en métaux… dans leur organisme ! Selon Santé publique France (SPF), l’ensemble de la population hexagonale, adultes comme enfants, est imprégnée de diverses molécules, en particulier le cadmium, le cuivre, le nickel, le mercure, le chrome et l’arsenic. Ces niveaux de contamination sont supérieurs à ceux observés dans la plupart des pays d’Europe du Nord et d’Amérique du Nord (sauf pour le nickel et le cuivre). Or, certains de ces métaux ont des conséquences délétères pour la santé : cancérogènes, neurotoxiques, entraînant des effets osseux, rénaux, cardiovasculaires…
Ces métaux nous arrivent principalement dans les aliments que nous consommons :

  • Les poissons et autres produits de la mer contiennent du cadmium, du mercure, de l’arsenic et du chrome.

  • Les céréales sous diverses formes (pain, viennoiseries, céréales du petit-déjeuner) nous contaminent en cadmium.

  • Les légumes issus de l’agriculture biologique sont source d’apports en cuivre.
Source : Internet
Il est donc vraisemblable que ces métaux lourds se retrouvent dans nos eaux usées et donc dans la Bunelle qui fut inondée par des eaux grises.




17/07/2019 11:26

A Saint Jean le Thomas, larges horaires d'ouverture chez nos commerçants

Ô Four du Mont : 0233590387
L'épicerie du Bout de la Mer : 0233488434
Le salon Nuance Création : 0233486218
En savoir plus, cliquer
 

Recherche