Trop d'antibiotiques pour les animaux d'élevage, des risques pour l'homme.


Alex Willks nous parle :

Trop d'antibiotiques pour les animaux d'élevage, des risques pour l'homme.
" Dans des fermes-usines sans pitié, des animaux sont bourrés d’antibiotiques pour produire plus de viande, plus vite et moins cher. Cette cruauté sans nom provoque l’apparition de super-bactéries très résistantes, parfois mortelles pour l’homme !
 
Plusieurs pays européens ont déjà réduit de façon drastique leur utilisation d’antibiotiques. À l’heure où nous vous écrivons, les ministres de l’Union européenne sont en train de négocier des lois pour faire de même à travers tout le continent.
 
Améliorer la condition animale tout en sauvant des vies humaines: cela paraît tellement évident que même McDonald’s a annoncé l’arrêt des ventes de produits à base de poulet élevé avec certains antibiotiques aux États-Unis. Mais les lobbies agricoles et pharmaceutiques ont jeté toutes leurs forces dans la bataille pour faire échouer cette nouvelle initiative de l’UE.

Demain, les ministres de toute l’UE devront prendre une décision, et beaucoup sont encore indécis. Faisons entendre un million de voix pour mettre fin à cette sur-utilisation cruelle et mortelle d’antibiotiques et remettons cet appel à chacun de ces ministres.
Nous avons rendez-vous dans dix jours au ministère de l'Agriculture pour demander la fin des fermes-usines ; d'ici là, provoquons un tollé sur les antibiotiques qui vont de pair avec ce type d'élevage. Signez maintenant et faites passer le mot tout autour de vous:
L’Organisation mondiale de la santé a émis de sévères avertissements selon lesquels la résistance grandissante des bactéries pourrait rendre les antibiotiques inefficaces contre de nombreuses maladies contagieuses.
 
Le Danemark, la Suède, la Norvège et les Pays-Bas ont démontré qu’il était possible d’utiliser moins d’antibiotiques dans l’élevage, mais la viande et les bactéries voyagent au-delà des frontières! C’est pour cela que nous devons convaincre d’autres pays de faire de même.


De nombreuses voix, y compris les nôtres, s’élèvent en faveur de la fermeture définitive de ces dangereuses fermes-usines. Ces nouvelles régulations européennes pourraient s’avérer décisives dans l’amélioration de la condition animale et de la santé humaine. Mais selon des sources bien informées, les ministres ne ressentent aucune pression de la part de l’opinion publique : nous devons changer cela tout de suite!

Signez la pétition et faites-la circuler tout autour de vous! Une fois que nous aurons atteint un million de signatures, Avaaz lancera des sondages d’opinion et travaillera avec des pays partenaires pour remettre notre pétition directement dans la salle des négociations, juste avant le vote:

Pour signez le pétition, cliquer ici
 
Des millions de membres d’Avaaz ont déjà contribué à protéger les baleines, les poussins des fermes-usines et d’autres animaux. Il y a deux mois, nous avons été 180 000 en France à demander la fin des fermes géantes! Aujourd’hui, il est l’heure de s’unir de nouveau pour "sauver le fondement de notre médecine moderne et arracher une victoire cruciale pour les animaux et pour nous tous..
Lu 377 fois


Recherche