Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste

Notre village recèle des traces exceptionnelles de nos ancêtres qui fréquentaient nos rivages 2000 ans avant Jésus Christ. Ce sont des restes de pêcheries néolithiques.
Leur grand importance leur a valu un article dans la prestigieuse revue "National Geographic" de juin 2008.
Elles ont été le point d'orgue de l'émission de FR3 "la Carte aux Trésors" du 8 août 2007. Le plus extraordinaire est que l'on peut voir de nos jours les empreintes de pas des hommes et animaux présents sur ce site il y a 4000ans!!
En vacances dans notre village, Rui Moreira artiste photographe, frappé par le charme de notre baie et par les souvenirs qu'elle recèle, nous a fait don des clichés que je vous présente.


Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
Voici André Bouffigny qui a participé aux fouilles qui ont permis de mettre au jour ce trésor préhistorique: des pêcheries datant de 2000ans avant Jésus Christ.
André passionné par ces pêcheries, a conduit bénévolement en 2008 et 2009 des visites commentées de ce site faisant partager sa passion à près de 200 personnes.

Quelques pêcheries sont encore en fonctionnement actuellement à Saint Pair et à Hauteville. Pour en comprendre la structure et le fonctionnement, cliquer ici

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
 Presque tous les jours, à marée basse, il parcourait la grève en quête de nouvelles trouvailles.
Il nous expliquait qu'un reste de pieu ou autre objet non visible aujourd'hui, le serait peut-être demain. Il nous montrait sur le sable les empreintes de pas d'hommes, nos ancêtres qui pêchaient ici il y a 4000ans et de leurs bovins qui les aidaient à transporter les pieux nécessaires à la construction des pêcheries.

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
 Fin août 2009, le mer qui avait protégé les pêcheries pendant 4000ans, qui nous les avait révélées entre 2002 et 2009, les a à nouveau protégées par un ensablement progressif.
André, qui avait su nous les faire découvrir, nous a quitté au mois de novembre. C'est la très triste fin d'une belle histoire.

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
« En arrivant à St jean-le-Thomas j’ai été immédiatement séduit par la qualité de la lumière. C’était pendant la période du Carnaval et la petite charmante ville se parait déjà de mimosas en fleur.
Mais c’est surtout la vue magnifique sur la Baie du Mont-Saint Michel et cette lumière si particulière qui m'ont inspiré.
Quel étonnement quand j’ai appris l’existence de ces simples bâtons en bois des pêcheries, et comment ils ont pu tenir pendant 4000 mille ans enfouis dans le sable et la vase !
Cette immense surface de vase qui, à marée basse, crée des reflets argentées dans l’horizon et donne le vertige de l’infini. »
. Rui Moreira Bruxelles, le 6 décembre 2009


Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
 Chaque bâton fin signale la présence en profondeur d'un gros pieu constitutif de la pêcherie.
Celle-ci était en effet formée de gros pieux enfoncés de près de 1,50m dans le sol et qui dépassaient d'autant.
Sur les 3 photos suivantes, vous ne voyez que les bâtons fins, puis ensuite les pieux eux-mêmes.
Ces pieux parallèles étaient consolidés par des pieux obliques qui donnaient de la solidité à l'ensemble. 

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
 Entre les pieux, un entrelacement de branchages et de végétaux: noisetiers, fougères... formaient un mur qui orientait les poissons vers un piège. 

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
L'ensemble de la pêcherie couvrait plusieurs hectares.

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
Voici l'extrémité de quelques pieux d'origine.

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
 Puis un dernier sur lequel s'est fixée une algue.

Pour en savoir plus sur les fouilles, et consulter un article de Cyrille Billard qui les a supervisées cliquer ici

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
Enfin, vues de la falaise de Champeaux des pêcheries datant du Moyen Age.


Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
  Voici une trace de pas humain de nos ancêtres, il y a 4000ans !

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
et une trace de pied de bovin qui devait être utilisé pour le transport des pieux.







Merci à Rui Moreira pour toutes ces photos.
Voir d'autres photos de Rui Moreira en cliquant ici

Les pêcheries néolithiques de Saint Jean le Thomas : regard d'artiste
 Présentation rapide de Rui Moreira
Il est né au Mozambique, d’une famille originaire de la vallée du Douro au nord du Portugal. Après ses études à Porto il vient vivre à Bruxelles ou il habite actuellement.

Ses travaux l’ont amené à collaborer à plusieurs reprises avec le CPF Centro Português de Fotografia ( Raia versus Raya, projet sur la région frontalière Portugal-Espagne ), le journal Le Soir, l’agence Belga (reportages d’actualité), l’ International Yehudi Menuhin Foundation (spectacle MUSE), la Maison du Conte (portraits d’anciens mineurs Maghrébins) et l’OPT l’Office pour le Tourisme Wallonie Bruxelles.

Ses expositions sont saluées avec enthousiasme : …un sens aigu du photojournalisme…Jean-Frédéric Hanssens (Le Soir), Nous avons eu un coup de cœur pour l’humanité du sujet et l’élégance, la sobriété des photos…Joëlle Keppenne, directrice du Théâtre Marni

Texte et mise en ligne : Roberte Nourrigat

Lu 2006 fois


 
 

Commentaires articles
1.Posté par Franck Bouffigny le 09/12/2009 12:30
Merci pour cet hommage rendu à l'homme et à son dévouement pour la science.
 
Lu 1862 fois


Recherche